Le mouvement Punk

punk_article

Le Punk nait dans les années 70 aux Etats-Unis, dans une Amérique profondément marquée par la guerre du Vietnam et le scandale du Watergate. La jeunesse veut du changement, il se traduira par un mouvement contestataire autour d’une musique à l’énergie agressive.

Cette nouvelle génération est en rupture avec les idéaux de Woodstock et conteste la société sur fond de crise économique. Le Punk rejette en bloc toutes les valeurs et les codes du mouvement Hippie alors à son apogée. Il s’inspire du Rock des années 50, comme lui il véhicule les valeurs de liberté. Par son côté autodestructeur, il peut se rapprocher de la génération des poètes maudits.

Un lieu va jouer un rôle majeur dans le développement de la culture Punk, le CBGB’s. Ce bar situé au 315 Bowery avenue à Manhattan a vu se produire les premiers groupes Punk comme Television et The Ramones. Patti Smith s’y installera en 73, elle sera suivie par beaucoup d’autres !

C’est au CBGB’s que Malcolm Mc Laren, s’inspire du look de Richard Hell, de Television et des New York Dolls. Il reprendra des idées pour le groupe qu’il vient juste de prendre en charge à Londres… les Sex Pistols. Ces derniers seront le groupe emblématique de ce mouvement en Angleterre.

Dès 76, l’idéologie Punk traverse donc l’Atlantique et le phénomène se répand comme une trainée de poudre à partir de Londres grâce aux média.

En 77, la créatrice Zandra Rhodes présente une collection de Haute Couture inspirée des Punks. C’est la première fois que la mode des podiums s’inspire de la rue.

La médiatisation et la popularité vont signer l’arrêt de mort du Punk. L’idéologie contestataire des débuts se perdra dans une esthétique vidée de son sens.

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire