Chess records

chessrecords_article
Deux frères polonais, Léonard et Phil Chess, fondent à Chicago une maison de disques. C’est avec des économies de bouts de chandelle qu’ils cherchent à produire un son nouveau, impopulaire, racial. Au lendemain de la seconde guerre mondiale, un chanteur est blanc et plutôt conventionnel sur scène. La musique adoucit les moeurs et ne transcende alors pas vraiment. On chante en trois pièces pour une télévision élitiste, qui prône uniquement un modèle américain bien défini.

Pour la grande histoire de la musique, ils créèrent le R&B. Soyons clairs, et malgré l’idée commune, R&B ne signifie pas Rap&Blues. Il n’est pas question d’évoquer ce que Fergie des Black Eyed Peas pense produire alors qu’elle se déhanche, peut être trop, sur des beats improbables.

Le Rhythm and Blues se rapproche plus alors d’un Eddy Mitchell pour faire une comparaison avec notre scène hexagonale. En somme, c’est du Gospel, du Blues et du Jazz. Uniquement par métonymie de la population afro-américaine est-ce devenu le R’n’B contemporain mélange de Pop et de Hip-Hop, dès la fin des 80’s.

timemachine_chessrecords

Quittons l’histoire pour entamer un “name dropping” massif. Le premier disque de ce label de légende, est l’incroyable, I can’t be satisfied de Muddy Waters. Toujours dans les débuts, Rock Rocket 88 avec Jackie Brenston et Ike Turner (le mari violent de la grande Tina) premier morceau de l’histoire du rock, dont Elvis Presley chantonne la même mélodie sur le Cadillac Boogie. Citons encore Chuck Berry qui s’agite sur des compostions de Willie Dixon, pilier de Chess Records.

Côté Diva, ils ne sont pas en reste. Un nom, Etta James! Cela semble suffire mais on peut aussi parler de la déjà hippi-esque Minnie Ripperton dont le “Fshot descended”, F#6 (en gros un fa dièse bien haut) est le plus fameux de l’histoire du miaulement.

Pour en savoir plus, il faut regarder Cadillac Records (2009) pour l’impensable nez d’Adrien Brody prêté à Léonard Chess et Beyonce qui trouve (encore) une bonne raison de s’époumoner avec classe en Etta James capricieuse.

Ecoutez nos playlists Chess records:

Chess Originals

Chess Soul Sisters

Chess Tearjerkers

Chess Northern Soul

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.