André Courrèges

courreges_articleD’abord ingénieur, puis formé par Balenciaga,  André Courrèges a une vision du monde qui dépasse largement le vêtement: en 1961, en ouvrant sa maison, il propose une nouvelle façon de vivre, de se comporter, un environnement esthétique total (la Space Age Fashion).

La pureté du blanc et la transparence des plastiques révèlent une femme nouvelle, légère, dont les tenues (mini-jupes, mini blousons, combi-shorts) aux coupes ajustées et courtes mettent en valeur la minceur extrême qui est alors de mise. C’est une femme presqu’encore enfant, séduisante parce que devenant femme, libre comme une enfant et libérée comme une femme.

Courrèges incarne ainsi son époque. Il imagine une voiture, des myriades d’accessoires. Il crée même une usine à l’image de sa vision: toute de blanc parée, armée de nouvelles machines qu’il fait développer et qui démontrent la possibilité d’un prêt-à-porter de très grande qualité. Il veut inventer et incarner le monde moderne, un monde où chacun a accès au meilleur dans une intense liberté.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.