Le renouveau du Rock

rock_article

Un certain retour du Rock aura marqué le début des années 2000.
A qui la faute? Au Hip Hop s’essoufflant? A la musique électronique n’ayant pas encore su trouver son public? Ou peut être est-ce simplement grâce à quelques petits génies qui ont su réveiller une génération gavée par la culture MTV…

L’étendard Rock fut porté en triomphe en un laps de temps très court, avec ses nouvelles idoles Londoniennes et New Yorkaise, les biens nommés The Libertines et The Strokes en fers de lance.

Voici donc le retour de la Converse All Star, des jeans slims, des groupes en “The” et de la musique “à la guitare”. La courte mais intense carrière des Libertines aura marqué de son sceau ce “revival”.

Un Rock brut, vital, urgent, mené de main de maitre par ses co-leaders Carl Barat et surtout Pete Doherty, aura ouvert la voie à de nombreux autres groupes outre-Manche, sans pour autant les égaler.

Pas de Londres sans faire de parallèle avec New York quand on parle de Rock and Roll… Et les Strokes ont bien représenté la Big Apple dans un style néanmoins plus Arty, NYC oblige! Des suiveurs “deluxe” comme Yeah Yeah Yeahs, Liars et The Rapture (à leurs débuts) confirment une scène made in New York plus bouillante que jamais.

La France et Paris auront tenté elles aussi tant bien que mal de suivre le mouvement, mais malgré quelques groupes doués, le Rock à la française n’aura pas attisé le feu à l’étranger.

Des potes, un garage, trois accords de guitare, un pack de bières feront toujours parti du cliché Rock, ce genre indispensable au paysage musical mondial. Le Rock & Roll est un phénix qui renaitra toujours de ses cendres. D’ailleurs, Iggy Pop le prouve, et nous donne encore des leçons.

One Reply to “Le renouveau du Rock”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.