Le vêtement de sport

vetementdesport_article

Longtemps réservé aux gens aisés, le sport (considéré comme l’incarnation du loisir) devient le symbole des classes supérieures et du pouvoir. Il en va logiquement de même des effets lui étant liés: le bronzage lors de parties de tennis endiablées, baignades délurées ou pratique du ski forcené; le corps svelte et musclé dont l’entretien symbolise la jeunesse et le dynamisme…

La classe moyenne se développant, elle s’habille de costumes socialement valorisants; les vêtement de la haute société les plus accessibles financièrement sont ceux de leurs loisirs.

Mais c’est aussi un symbole de progrès: la liberation du corps (comment faire du sport avec un corset?), le confort des matériaux, la facilité d’entretien.

Le sport est également un domaine qui ne valorise que le mérite, pas la naissance. Ainsi, n’appartenant pas au sérail de la Couture, Gabrielle Chanel, Jean Patou ou Elsa Schiaparelli se lancent-ils dans la maille, des vêtements faciles à vivre. Le premier magasin de Schiap’ s’appelle précisément “Pour le Sport”.

On continuera à voir cette appropriation du vêtement sportif comme symbole de progrès social tout au long du 20ème siècle: Ralph Lauren sera plébiscité par les rappeurs américains, Lacoste fascinera les jeunes banlieusards en France.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.