Ms Jackson des Outkast

ms jackson_article

En 2001, le binôme d’Atlanta comptait déjà quatre albums géniaux à son actif (dont l’extraordinaire ATliens) et une pléthore de featurings à faire pâlir de jalousie la majorité des rappeurs d’aujourd’hui, mais c’est sans conteste le morceau Ms. Jackson qui leur a permis d’acquérir leur notoriété mondiale.

Second single de l’album Stankonia, le morceau est un playdoyer destiné à Kolleen Wright, la mère d’Erykah Badu, avec qui André 3000 a eu un fils en 1997, Seven Sirius Benjamin. Sur un sample de Strawberry Letter 23 des Brothers Johnson, le duo donne sa version des faits sur la relation qu’avait 3000 avec Erikah Badu. La chanteuse, en couple avec Common lors de la sortie du morceau, a en effet toujours été avare en compliments au sujet des qualités de père d’André 3000 et c’est aux yeux de son ex belle-mère que le rappeur a voulu se justifier. Le son est funky, éloquent et d’une simplicité parfaite.

Le clip est une splendide métaphore de la relation chaotique que tout homme séparé de sa baby-mama vivra: peu importe ce qu’il fera pour son enfant… Ce ne sera jamais suffisant aux yeux de son ex (ni de sa belle-mère). Il était assez difficile de faire un si bon morceau de rap avec un sujet pareil mais la vibe de Ms. Jackson atteint toujours le paroxysme de la douceur douze ans après sa sortie et ce malgré la mauvaise ambiance légendaire des paroles de Big Boi.

SBS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.